[

Confort customisé

par Benoît Hermet, rédacteur, journaliste.

« Le projet architectural s’est glissé dans le projet culturel et inversement », résume Nicole Concordet lorsqu’elle évoque la réhabilitation du Confort Moderne à Poitiers. L’architecte, installée à Bordeaux, recherche toujours l’équilibre entre le « déjà là » et le nouveau. Créé en 1985, Le Confort Moderne est une des premières friches artistiques en France, animée depuis ses débuts par les cultures alternatives. L’endroit réunit une salle de concerts, un espace d’art contemporain, une fanzinothèque… Aménagé au fil du temps par ses usagers, il était arrivé à des limites dans son fonctionnement. Nicole Concordet connaît bien les friches pour avoir cosigné Le Lieu Unique à Nantes et La Condition Publique à Roubaix.

La réhabilitation du Confort Moderne a démarré par de nombreux échanges avec la municipalité et les utilisateurs pour définir leurs attentes. Depuis la rue, l’entrée du site est indiquée par une maison multicolore réalisée par les artistes Lang et Baumann. À l’intérieur, les bâtiments sont reliés par une toiture neuve sur charpente métallique. Véritable « cinquième façade », elle assure l’étanchéité, renforce l’identité du lieu par son esthétique industrielle et facilite de nouveaux usages. Des cours semi-couvertes permettent ainsi des interventions artistiques à l’extérieur. Un bâtiment en ossature bois a été construit pour les équipes, tandis que les salles de concerts et d’expositions ont été reconfigurées pour devenir des outils plus performants, modulables selon la programmation. Les finitions restent légères pour l’économie du projet. Des matériaux de démolition ont servi à réaliser « la maison du chantier », un espace éphémère accueillant les entreprises et le public le temps des travaux. Depuis cette réhabilitation, les visiteurs du Confort Moderne apprécient de retrouver son atmosphère… mais différente. « Le déjà là, c’est l’avenir de l’architecture », estime Nicole Concordet. « Préserver ce qui peut l’être, ouvrir, décloisonner et permettre aux usagers d’inventer la suite… »

Réhabilitation du Confort Moderne — Poitiers (86)
Maîtrise d’ouvrage
Ville de Poitiers

Maîtrise d’œuvre
Nicole Concordet — Architecte
Mathieu Baehr — Chef de projet
Cendrine Lassalle — Permanence architecturale

Paysagiste associé
Xavier Glémarec Paysagiste DPLG Atelier Lisière

Montant des travaux
5 028 400 € ht (démolitions comprises, hors honoraires)

Surface SHON
4 226 m2

Planning travaux / dates marquantes
Dialogue Compétitif : septembre 2014 à juillet 2015
Chantier : mai 2016 à septembre 2017