édito

Croisons nos regards et assemblons nos forces  !

par Virginie GRAVIÈRE, présidente du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes de Nouvelle-Aquitaine.

Je commencerai cet édito par remercier Éric Wirth, Benoît Engel, Serge Bergeron et l’ensemble de leurs conseillers, pour le sérieux et la sincérité de leur engagement. Tous ont mené à bien la fusion ordinale liée à la réforme territoriale à laquelle j’ai pris part et que je veux maintenant concrétiser.

Je remercie également tous les nouveaux conseillers qui en me portant à la présidence du conseil m’ont témoigné leur confiance pour prolonger ce travail et porter nos projets. Je suis sûre de pouvoir compter sur eux pendant ce mandat. Je connais leur motivation, et me réjouis de leur dynamisme.

Je suis très fière d’être la présidente du premier conseil élargi à la Nouvelle Aquitaine. Trente-deux conseillers pour un territoire, on l’a dit, maintenant grand comme l’Autriche. Une mosaïque de terres, de femmes et d’hommes dans laquelle je retrouve ma propre histoire. Native de Saintes, de famille corrézienne, j’ai grandi dans les Deux-Sèvres, avant de m’installer à Bordeaux.

Je sais que chacune de nos provinces, dans cette grande région, possède son histoire propre, façonnée de paysages spécifiques, abritant des cultures locales. Au-delà de nos appartenances, notre destin professionnel est commun. Car l’intérêt général de l’architecture nous est essentiel. Voilà l’enjeu que le Conseil Régional de l’Ordre des Architectes doit relever et je souhaite m’engager pleinement à le faire.

J’invite chacun de nous, à inscrire son attachement légitime à son territoire, dans un avenir régional partagé. Nos propres expériences, que l’on croit isolées, rejoignent bien souvent celles de confrères. Échangeons, partageons et ensemble notre parole sera plus riche.

J’appelle chacun, par la fonction qu’il occupe, à écouter et relayer la parole qui s’exprime sur le terrain. Les préoccupations locales procèdent souvent des mêmes logiques. Ensemble nos réflexions seront plus constructives et les solutions plus adaptées.

C’est pour cela que nous avons mis en place des pôles sur tout le territoire, ce maillage nous permet de rester à votre contact ainsi que des pouvoirs publics locaux. Nos métiers évoluent, les pratiques se diversifient et explorent de nouvelles frontières.

Je souhaite, dans cette perspective collective, m’appuyer sur nos quatre Maisons de l’Architecture et nos deux Centres de Formation. Leur visibilité, leur expertise et les personnes qui les font vivre sont un atout formidable.

Au-delà de nos partenaires naturels  : l’ensapBx, les CAUE, le CREAHd… d’autres expertises, hors de notre discipline d’origine, seront consultées pour progresser…

La qualité architecturale est bien l’affaire de tous. Nous souhaitons raffermir les liens avec tous les acteurs qui participent à construire notre cadre de vie. Allons à la rencontre de nos élus, sensibilisons les maîtres d’ouvrage…

Croisons nos regards et assemblons nos forces pour, au-delà de les justifier, rendre désirables nos métiers. C’est la meilleure des protections.