cultures

Livre, littérature et architecture.

par Librairies indépendantes de Nouvelle-Aquitaine.

L’objet livre est un support plébiscité par le monde de l’architecture  ; à la fois objet de transmission de savoir et livre technique, il fait parfois figure lui aussi d’Œuvre quand il s’agit de monographies ou d’encyclopédie. La photographie au service de l’architecture est une évidence et le livre en est le support privilégié. Mais l’architecture est aussi très souvent un personnage secondaire des romans.

Elle participe à créer une ambiance, une identité à l’histoire. Elle est le sujet de livres comme bien souvent dans les romans noirs ou de sciences-fictions, quand l’habitat ou l’architecture du site contribuent à donner matière à un scénario glaçant grâce à la personnification de lieux hostiles, parfois vivants.

Très récemment Gilles Paris dans le Vertige des falaises fait exister le grand-père absent, grâce à la froideur et le côté glaçant, voire tranchant de la maison dans laquelle se passe l’histoire. Maison de verre, à la hauteur vertigineuse elle se tient face à la mer et aux vents.

Glaçante tout autant que glaciale, elle pourrait être avec ses énormes façades vitrées, une source de lumière et de bien être, elle est à l’inverse un tombeau, dans lequel les rideaux sont tirés sur une lumière aveuglante, et la grandeur des pièces y est aussi déstabilisante et lointaine, que les liens entre les personnages. L’architecture participe ici au ressenti du lecteur elle aide à la projection en créant une «  ambiance  ».

Du point de vue graphique, la jeunesse n’est pas en reste, les maisons, châteaux, et autres constructions sont de véritables portes vers l’imaginaire enfantin. S’il ne faut en citer qu’un, Max Ducos, auteur bordelais, est un artiste dont les publications colorées et graphiques sont un hommage à l’art ou à l’architecture (Son père est architecte).

Dans Jeu de piste à Volubilis les formes et le visuel sont bluffants et l’architecture de la maison est le point central du livre  : «  Les références que j’ai choisies pour le décor rendent hommage à l’architecture moderne, au design et à l’art du xxe siècle. Le Corbusier, Mallet-Stevens ou encore Richard Meiers sont les architectes qui ont inspiré les formes de la villa (…) *  ». L’enfant lecteur est immergé dans ses pages en grand format qui font la part belle aux spécificités architecturales de la maison.

Enfin la magnifique bande dessinée l’Aimant de Lucas Harari, nous conduit aux thermes de Vals que l’architecte Peter Zumthor édifia dans les années quatre-vingt-dix. Le héros, étudiant en architecture s’y rend pour son travail de thèse, et compte bien y découvrir une porte dérobée qui cache de nombreux mystères. La retranscription des formes et des espaces dans le roman graphique invite le lecteur à remarquer des édifices architecturaux parfois méconnus, et permet d’aiguiser la curiosité pour un courant ou un site en particulier.

Les passerelles entre littérature et architecture sont donc nombreuses, sans parler des beaux livres, monographies d’architectes ou anthologies des courants architecturaux… Vos libraires indépendants seront de manière certaine vous orienter dans ces foisonnantes parutions  !

Librairies Indépendantes en Nouvelle-Aquitaine 71, cours Anatole France - 33000 Bordeaux Tél. 05 57 89 49 40.

www.librairies-nouvelleaquitaine.com

www.facebook.com/librairies.independantes.nouvelleaquitaine/

* www.maxducos.com/jeu-de-piste-a-volubilis